Vous êtes ici : Accueil > ACTIVITES DES CLASSES > CYCLE 3 > Je n’ai pas peur...
Par : karine
Publié : 5 mai 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Je n’ai pas peur...



Je n’ai pas peur, une pièce à ne pas manquer qui va vous faire frissonner.


C’est une pièce cruelle et passionnante.


C’était vraiment bien car il y avait des moments qui faisaient peur et moi j’adore ça !


C’est une pièce de théâtre jouée par trois comédiens avec des marionnettes. Au départ c’est un roman pour adultes. La compagnie Tro-Héol a voulu en faire une pièce pour tous publics à partir de 10 ans. L’auteur du roman Niccolò Ammaniti est italien.




Un jour, Michele fait une course avec ses amis. Le perdant a un gage. Malheureusement il la perd et doit aller dans une maison hantée. Arrivé au premier étage de la maison, il voit une trappe. Il rentre et... Cela va changer sa vie.



 


Nous avons adoré cette pièce car elle est drôle, passionnante. Elle fait peur !
Les marionnettes sont très réussies, le décor est mécanique : il est assez simple. Nous avons eu l’impression que les marionnettes parlaient vraiment.
Nous trouvons que les acteurs jouaient très bien leurs rôles. Le vocabulaire nous a quand même un peu choqués.


C’est un très très bon spectacle, une pièce émouvante et aussi effrayante. Je le conseille aux personnes de 10 ans ou plus.


Nous avons eu un coup de cœur. Alejandro
J’ai trouvé cette pièce passionnante et émouvante. Anne-Bleuenn
Larmes à l’oeil tellement c’était émouvant. Mathias, Romane, Tim, Anne-Bleuenn et Elisa
On dirait vraiment que les marionettes étaient vivantes, très réussies. Mathis et Romane
Bravo pour le jeu d’acteurs. Noah
Titre très bien choisi. Mathieu P
Pièce très réaliste. Clara, Mathias C
J’avais l’impression d’être Michele et de vivre vraiment cette aventure. Mathias C
Moi j étais à la place de Filippo, l’enfant prisonnier. Alejandro et Tim.
Moi j’étais à la place de la petite sœur qui cassait tout le temps ses lunettes. Anne-Bleuenn
J’ai aimé la bagarre entre la mère et le méchant car la marionnette valsait, c était rigolo.Yannis
Moi j’ai aimé ce moment car la mère défent son fils et c est vrai qu’une mère défend toujours son fils. Alejandro
Grâce au décor, on comprenait bien l’histoire, je n ai pas aimé les lumières blanches.
Le moment le plus dur et le plus effrayant, c’était quand le petit est blessé. J’ai cru qu’il était vraiment mort. Ewen


 


Ce que nous retenons :
Partager avec quelqu’un les choses graves car c’est moins dur après.
Peut-être que plus tard, on sera trahi et que parfois c’est nous qui trahirons.